Sep 212017
 

Un impressionnant bolide a été observé dans la soirée du 21 septembre depuis un large quart Nord-Est de la France, ainsi que depuis (au moins) la Belgique et les Pays-Bas. Plus de 440 rapports en provenance de France, du Royaume-Uni, des Pays-Bas, de Belgique, d’Allemagne et du Luxembourg ont été reçus, et continuent d’affluer ! Les caméras FRIPON de Noordwijk (Pays-Bas), Bruxelles (Belgique), Arras (62), Lille (59) et Maubeuges (59) l’ont également détecté.

Carte des témoins du bolide du 21 septembre 2017, 19h 00min TU ayant envoyé un rapport d'observation à l'IMO, ainsi que trajectoire automatique claculées à partir de ces témoignages visuels. Crédit : IMO

Carte des témoins du bolide du 21 septembre 2017, 19h 00min TU ayant envoyé un rapport d’observation à l’IMO, ainsi que trajectoire automatique calculées à partir de ces témoignages visuels. Crédit : IMO

Le bolide est apparu quelques secondes après 19h 00min TU (soit 21h 00min, heure locale française). Il a été visible pendant en peu plus de 5 secondes au cours desquelles il a été la source de plusieurs sursauts lumineux, dont trois particulièrement intenses. La trajectoire déduite des rapports visuels indique qu’il a parcouru plus de 100 km au-dessus des Pays-Bas, en partant de Voorthuisen, pour finir sa trajectoire lumineuse 15 km au large de la côte hollandaise, au-dessus de la Mer du Nord. L’azimut de sa trajectoire était d’environ 280° (Ouest-Nord-Ouest), et elle s’est terminée à une altitude d’environ 50 km au-dessus de la mer.

D’après les calculs de Martin Breukers, le météoroïde avait une vitesse d’entrée atmosphérique de 29 km/s, et serait issu d’un radiant localisé aux coordonnées (A.D. = 10° ; Déc. = +10°), ce qui correspond à celui des (215) delta-Piscides Nord.

Image du bolide du 21 septembre 2017, 19h 00min TU, filmé par la caméras CAMS-BeNeLux de Martin Breukers depuis sa station de Hengelo. Crédit : CAMS-BeNeLux, Martin Breukers

Image du bolide du 21 septembre 2017, 19h 00min TU, filmé par la caméras CAMS-BeNeLux de Martin Breukers depuis sa station de Hengelo. Crédit : CAMS-BeNeLux, Martin Breukers

Le bolide du 21 septembre 2017, 19h 00min TU, filmé par les caméras FRIPON de Noordwijk, Bruxelles et Lille. Crédit : FRIPON

Le bolide du 21 septembre 2017, 19h 00min TU, filmé par les caméras FRIPON de Noordwijk, Bruxelles et Lille. Crédit : FRIPON

Si jamais vous avez observé cet objet, n’hésitez pas à remplir un formulaire d’observation en ligne : c’est simple, rapide, ludique, et ça ne demande aucune compétence en astronomie ! Merci d’avance !

Dans la presse :

COMMUNIQUE DE PRESSE (22/09/2017) :

« Le 21 septembre, à 19h 00min TU (équivalent à 21h 00min, heure locale française), un bolide a été largement observé, rapporté et filmé. Plus de 310 rapports sur cet événement ont été envoyés par des témoins à l’IMO (International Meteor Organization). Ces rapports provenaient de plusieurs pays : Pays-Bas, Belgique, Allemagne, France, Luxembourg et Royaume-Uni. Il a été observé depuis une large région d’Europe occidentale s’étendant du Sud de l’Alsace à Manchester (Royaume-Uni), et de Paris à Berlin (Allemagne).

Le bolide a également été enregistré sur au moins 5 des caméras (Noordwijk, Brussels, Lille, Arras and Maubeuges) du réseau français de détection vidéo de météores, FRIPON (Fireball Recovery and InterPlanetary Observation Network), ainsi que par le réseau vidéo CAMs-BeNeLux.

Tous les rapports d’observation ainsi qu’une carte montrant la localisation des témoins est disponible à l’adresse suivante : http://fireball.imo.net/members/imo_view/event/2017/3301

Une première estimation de la trajectoire du phénomène, obtenue à partir des rapports d’observation des témoins oculaires, indique que le bolide est passé au-dessus des Pays-Bas. Il a commencé d’être visible au Nord de Barneveld (Gelderland), puis s’est déplacé dans une direction Ouest-Nord-Ouest (azimut d’environ 280°). Il a ainsi survolé au-dessus de la région d’Utrecht, est passé 10 km au Sud d’Amsterdam, au-dessus de Hoofddorp, pour terminer sa trajectoire lumineuse au-dessus de la Mer du Nord, à 15 km des côtes.

Les bolides sont des phénomènes très brillants qui surviennent lors qu’un météoroïde (un débris d’astéroïde ou de noyau de comète) pénètre à très grande vitesse (plusieurs dizaines de km/s) dans l’atmosphère terrestre. Ce sont des étoiles filantes, également appelées « météores », plus lumineuses que la moyenne. Si les étoiles filantes sont pour la plupart causées par des débris de taille millimétrique ou centimétrique, les bolides sont causés par des débris de dimensions plus imposantes (plusieurs centimètre ou dizaines de centimètres pour les plus lumineux). Le météore est donc plus bien plus brillant. Tous les témoins perçoivent un tel phénomène comme très proche, du fait de sa très forte luminosité intrinsèque. L’illusion de proximité est encore plus forte si on observe le phénomène près de l’horizon.

La grande majorité des météoroïdes se subliment totalement durant leur traversée de l’atmosphère terrestre. Il arrive cependant, pour les météoroïdes les plus massifs, que des morceaux survivent et soient retrouvés sur le sol : ce sont les météorites. Lorsqu’un tel phénomène survient, il est primordial d’obtenir des témoignages du phénomène pour déterminer sa trajectoire exacte. C’est ce qui a pu être réalisé au début de l’année aux Pays-Bas, avec la découverte de la météorite de Broek in Waterland, juste après qu’un bolide fut filmé et observé : https://www.imo.net/sixth-authenticated-meteorite-fall-over-the-netherlands/

L’IMO et toutes les organisations partenaires reçoivent des milliers de rapports d’observation chaque année. Cela a été rendu possible par la mise au point d’un formulaire interactif spécialement conçus pour obtenir des informations scientifiquement exploitables de novices en astronomie ayant simplement eu la chance d’être les témoins d’un bolide. Ce formulaire est disponible en plus de 28 langues à l’adresse suivante : http://fireballs.imo.net/

Le site de l’IMO contient beaucoup d’informations sur les météores et les évènements similaires, ainsi que des conseils pour les observer : http://www.imo.net/ . L’association française ReForMe (REseau Français d’ObseRvation de MEtéores : http://www.reforme-meteor.net/ ) est également membre de l’IMO. »

Dernière mise à jour : 23/09/2017, 23h 38min

  5 réponses sur “Bolide du 21 septembre 2017, 19h 00m TU”

  1. Ce n’est pas plus tôt le quart Nord-Est de la France ? Observé pour ma part à Villeneuve d’Ascq, j’ai créé un rapport mais par erreur sur la date du 20/09 au lieu du 21/09. Christophe V.

    • Bonsoir Christophe V.,

      Bien vu, c’est effectivement le quart Nord-Est !
      Désolé de l’erreur, je corrige ça de suite !
      J’ai vu votre rapport, je m’étais d’ailleurs posé la question de savoir si ce n’était pas une erreur, quand les autres sont arrivés ensuite. On corrige ça dès que possible !
      Merci pour vos commentaires et pour le rapport !

      Bonne soirée,
      Karl

  2. J’ai vu la meteorite sur Dunkerque,c’etait ma
    gnifique

  3. Vu également dans le nord de la France à Cambrai, impressionnant!

  4. Je l’ai vu en sortant de mon entreprise à pile 21H. ..je me sent privilégié

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)