Sep 242016
 
Le bolide du 23/09/2016, 22h 34 TU, filmé par une caméra du réseau anglais UKMON. Crédit: UKMON.

Un bolide très lumineux a été observé dans la nuit du 23 au 24 septembre 2016 depuis une large moitié Nord de la France (depuis l’Aisne (02), les Côtes-d’Armor (22), l’Eure (27), l’Eure-et-Loir (28), le Finistère (29), l’Ille-et-Vilaine (35), le Loir-et-Cher (41), le Loiret (45), la Manche (50), la Mayenne (53), la Meurthe-et-Moselle (54), le Morbihan (56), la Moselle (57), le Nord (59), l’Oise (60), la Sarthe (72), Paris (75), La Seine-Maritime (76), les Deux-Sèvres (79), la Seine-Saint-Denis (93) et le Val-de-Marne (94)), ainsi que le Luxembourg, la Belgique, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, Jersey et les Pays-Bas, à 00h34 (heure locale), soit 22h34 TU (Temps Universel). Plus de 130 témoignages en provenance de ces sept pays ont déjà été envoyé à l’IMO/AMS. Il semblerait pour l’instant que le météoroïde à l’origine de ce météore très brillant soit passé, selon une trajectoire allant grossièrement du Nord vers le Sud, pile au-dessus de la Mer de la Manche, entre la France et l’Angleterre.

Un bel article avec images et vidéo est disponible sur le site MeteorNews. Deux autres vidéo de BOAM sont visibles ici (par Stéphane Jouin, depuis le Calvados), et ici (par Marc Herrault, depuis la Meurthe-et-Moselle).

D’après les calculs réalisés par Richard Kacerek sur ce même site, le météore était un sporadique de magnitude estimée à -6.2, avec un flash terminal ayant atteint la magnitude -10. Sa vitesse d’entrée atmosphérique initiale était de 32 km/s, et son altitude finale de 50 km.

L’orbite du météoroïde a été déduite de ces enregistrements vidéo. Il est très intéressant de la comparer avec celle déduite automatiquement des observations visuelles !

Trajectoire comparative obtenues à partir des enregsitrements vidéo du réseau UKMON (crédit: Richard Kacerek) et celle calculée automatiquement à partir de l'ensemble des témoins ayant envoyé leur observation à l'IMO/AMS (crédit: IMO/AMS).

Trajectoires comparatives obtenues à partir des enregistrements vidéo du réseau UKMON (crédit: Richard Kacerek) et celle calculée automatiquement à partir de l’ensemble des témoins ayant envoyé leur observation à l’IMO/AMS (crédit: IMO/AMS).

Si vous avez observé ce bolide, n’hésitez pas à envoyer votre témoignage ici : c’est simple, ludique, et cela ne demande aucune compétence spécifique en astronomie !

Carte de répartition des 100 témoins du bolide du 23/09/2016, 22h34 TU. Crédit: IMO/AMS, (mise à jour du 25/09/2016, à 09h15).

Le bolide a également été enregistré par sept caméras (Arras, Lille, Maubeuge, Charleville, Wimereux, Nantes et Querqueville) et les récepteurs radio du réseau FRIPON.

Bolide du 23 septembre 2016, 22h 34 TU, filmé depuis 7 stations vidéo FRIPON. Crédit: FRIPON, Vigie-Ciel.

 

Bolide du 23/09/2016, 22h34 TU, prise par la caméra de Stéphane Jouin, dans le Calvados. Crédit: Stéphane Jouin.

Bolide du 23/09/2016, 22h34 TU, filmé par la caméra de Stéphane Jouin, dans le Calvados. Crédit: Stéphane Jouin, BOAM.

 

Le bolide du 23/09/2016, 22h 34 TU, filmé par une caméra du réseau anglais UKMON. Crédit: UKMON.

Le bolide du 23/09/2016, 22h 34 TU, filmé par la caméra d’Ash Vale du réseau anglais UKMON. Crédit: Richard Kacerek, UKMON.

 

Le bolide du 23/09/2016, 22h 34 TU, filmé par la caméra de Wilcot du réseau anglais UKMON. Crédit: Richard Kacerek, UKMON.

 

Bolide du 23/09/2016, filmé depuis la Meurthe-et-Moselle par la caméra de Marc Herrault. Crédit: Marc Herrault

Bolide du 23/09/2016, 22h34 TU, filmé depuis la Meurthe-et-Moselle par la caméra de Marc Herrault. Crédit: Marc Herrault

 

Bolide du 23/09/2016, 22h34 TU, filmé par la caméra de Patrick Sogorb. Crédit: Patrick Sogorb

Bolide du 23/09/2016, 22h34 TU, filmé depuis la Seine-et-Marne par la caméra de Patrick Sogorb. Crédit: Patrick Sogorb

Dernière mise à jour: 28/09/2016, 11h13.