Août 082016
 
Photographie, prise par Gaël Le Bas, du bolide du 6 août 2016, 22h08 TU. Crédit : Gaël Le Bas

Un superbe bolide(*) coloré (la plupart des les témoins rapportent une intense couleur verte) a été observé dans la nuit du 6 au 7 août 2016, depuis les régions situées au Sud de 49° en latitude de la France (de la région parisienne à la région PACA, en passant par les Pays de Loire et la Lorraine) pendant les traditionnelles Nuits des Étoiles ! Apparu à partir de 22h 07m 47s (soit 00h 07m 47s, le 7 août 2016, en heure locale(**)) , il a illuminé le ciel pendant plus de 5 secondes avant de disparaître.

Photographie, prise par Gaël Le Bas, du bolide du 6 août 2016, 22h08 TU. Crédit : Gaël Le Bas

Photographie, prise par Gaël Le Bas depuis Céron (Saône-et-Loire), du bolide du 6 août 2016, 22h08 TU. Crédit : Gaël Le Bas. Infos techniques : Canon 6D, f = 24 mm, pose de 24 s.

Le bolide a été largement observé, photographié et filmé (voir images en fin de page). Certaines photographies indirectes montrent même l’intensité de la lumière dégagée par le phénomène : le sol et le ciel semblent être éclairés comme en plein jour !

Photographies du ciel (et du sol) prises par David Drevet 10 secondes avant le'apparition du bolide... et pendant le bolide ! Crédit : David Drevet Photographie.

Photographies du ciel (et du sol) prises par David Drevet depuis le sommet des Monts du Forez, 10 secondes avant l’apparition du bolide… et pendant le bolide ! Crédit : David Drevet Photographie.

Ce sont pour l’instant près de 100 rapports d’observation qui ont été envoyé à l’International Meteor Organisation (IMO, imo.net) depuis samedi soir (depuis l’Ain (01), l’Allier (03), les Alpes-de-Haute-Provence (04), l’Ardèche (07), l’Aude (11), l’Aveyron (12), la Charente-Maritime (17), le Cher (18), la Côte-d’Or (21), le Doubs (25), la Drôme (26), le Gard (30), l’Hérault (34), l’Indre (36), l’Indre-et-Loire (37), l’Isère (38), le Jura (39), la Loire (42), la Haute-Loire (43), la Loire-Atlantique (44), le Lot (46), le Lot-et-Garonne (47), la Nièvre (58), le Puy-de-Dôme (63), le Bas-Rhin (67), le Rhône (69), la Saône-et-Loire (71), la Savoie (73), la Haute-Savoie (74), la Seine-et-Marne (77), le Vaucluse (84), la Vendée (85), la Vienne (86), la Haute-Vienne (87), les Vosges (88), l’Yonne (89) et la Suisse) !

Carte des 94 témoins ayant envoyé un rapport d’observation à l’IMO (au 18/08/2016, 13h10). Crédit: IMO, imo.net.

D’après les calculs réalisés par Tioga Gulon à partir des nombreuses photos et vidéos de l’événement, la trajectoire lumineuse du bolide et ses caractéristiques physiques ont pu être déterminées avec relativement de précisions. Lors de son entrée dans l’atmosphère, le météoroïde à l’origine du bolide avait une vitesse relative d’entrée très lente, proche de 13-14 km/s (proche du minimum possible pour un météoroïde), et un angle d’entrée d’environ 70° avec l’horizontale. La magnitude minimale atteinte devait être inférieure à -10, et probablement proche de -12. La trajectoire lumineuse du bolide avait une longueur d’environ 67 km, exclusivement localisée au-dessus du département de la Loire (42). Sa durée d’environ 5 secondes est donc cohérente avec la vitesse estimée précédemment (~ 13 km/s). Le bolide est devenu lumineux à 83 km d’altitude, 15 km à l’Est de la ville de Thiers, à la verticale du point de coordonnées (lat. ~ 45° 50′ 10″ N ; lon. ~ 003° 44′ 30″ E). Il s’est ensuite dirigé, en plongeant avec un angle de 70°, vers l’azimut 77°, pour une fin de trajectoire à 20 km d’altitude environ à la verticale du point projeté de coordonnées (lat. ~ 45° 53′ 00″ N ; lon. ~ 004° 01′ 50″ E).

Trajectoire atmosphérique du météoroïde (ainsi que la projection de cette trajectoire au sol) ayant donné naissance au bolide du 6 août 2016, 22h 07m TU. Calculs réalisés par Tioga Gulon et le réseau suisse FMA.

Trajectoire atmosphérique du météoroïde (ainsi que la projection de cette trajectoire au sol) ayant donné naissance au bolide du 6 août 2016, 22h 07m TU. Calculs réalisés par Tioga Gulon et le réseau suisse FMA.

Les calculs confirment donc bien le fait, contrairement à ce qui peut être lu sur certains sites, que ce météore n’est pas membre de la pluie d’étoiles filantes des Perséides (les célèbres étoiles filantes de mi-août, voir ici), mais son radiant semble plutôt localisé aux alentours des coordonnées célestes (AD ~ 17h 20′ ; D ~ 37°), soit à la limite entre les constellations de la Lyre et d’Hercule.

Photographie, prise par Kévin Bernardot depuis Lachamp-Raphaël (Ardèche), du bolide du 6 août 2016, 22h08 TU. Crédit : Kévin Bernardot. Infos techniques : Canon 5D, Sigma 8 mm, f/d =3.5. Pose de 1 min à 1 600 iso.

Photographie, prise par Kévin Bernardot depuis Lachamp-Raphaël (Ardèche), du bolide du 6 août 2016, 22h08 TU. Crédit : Kévin Bernardot. Infos techniques : Canon 5D, Sigma 8 mm, f/d =3.5. Pose de 1 min à 1 600 iso.

 

Photographie, prise par Koen Miskotte depuis Revest-du-Bion (Alpes-de-Haute-Provence), du bolide du 6 août 2016, 22h08 TU. Crédit : Koen Miskotte. Infos techniques : Canon 6D, Canon EF 8-15 mm F 4,0 zoom fish eye. Pose de 29s à 2 000 iso.

Photographie, prise par Koen Miskotte depuis Revest-du-Bion (Alpes-de-Haute-Provence), du bolide du 6 août 2016, 22h08 TU. Crédit : Koen Miskotte. Infos techniques : Canon 6D, Canon EF 8-15 mm F 4,0 zoom fish eye. Pose de 29s à 2 000 iso.

 

Photographie, prise par Sebastian Klimowicz depuis Ormesson (Seine-et-Marne), du bolide du 6 août 2016, 22h08 TU. Crédit : Sebastian Klimowicz. Infos techniques : Nikon D3500, F = 12 mm, f/d =2.8. Pose de 30 s à 3 200 iso.

Photographie, prise par Sebastian Klimowicz depuis Ormesson (Seine-et-Marne), du bolide du 6 août 2016, 22h08 TU. Crédit : Sebastian Klimowicz. Infos techniques : Nikon D5300, F = 12 mm, f/d =2.8. Pose de 30 s à 3 200 iso.

 

Photographie, prise par David Duret depuis Mailly-le-Château (Yonne), du bolide du 6 août 2016, 22h08 TU. Crédit : David Duret. Infos techniques : t = 13 s, f/d = 4.5, f = 24 mm, 6 400 ISO.

Photographie, prise par David Duret depuis Mailly-le-Château (Yonne), du bolide du 6 août 2016, 22h08 TU. Crédit : David Duret. Infos techniques : t = 13 s, f/d = 4.5, f = 24 mm, 6 400 ISO.

Photographie, prise par Floriane Meric depuis Luz Ardiden (Hautes-Pyrénées), du bolide du 6 août 2016, 22h08 TU. Crédit : Floriane Méric. Infos techniques : Canon EOS 70D, Tamron 14mm, 1600 iso, pose de 25s.

Photographie, prise par Floriane Méric depuis Luz Ardiden (Hautes-Pyrénées), du bolide du 6 août 2016, 22h08 TU. Crédit : Floriane Méric. Infos techniques : Canon EOS 70D, Tamron 14mm, 1600 iso, pose de 25s.

 

Mosaïque d'images du bolide du 6 août 2016, 22h08 TU, prises par les caméras du réseau FRIPON. Crédit : FRIPON.

Mosaïque d’images du bolide du 6 août 2016, 22h08 TU, prises par les caméras du réseau FRIPON. Crédit : FRIPON.

 

Iimages du bolide du 6 août 2016, 22h08 TU, prises par la caméra de Saint-Véran du réseau FRIPON. Crédit : FRIPON.

Image du bolide du 6 août 2016, 22h08 TU, prises par la caméra de Saint-Véran du réseau FRIPON. Crédit : FRIPON.

 

Echo radio sur la traînée ionisée du bolide du 6 août, 22h08 TU, enregistré par la station d'Orsay du réseau FRIPON. Crédit : FRIPON.

Echo radio sur la traînée ionisée du bolide du 6 août, 22h08 TU, enregistré par la station d’Orsay du réseau FRIPON. Crédit : FRIPON.

 

Echo radio sur la traînée ionisée du bolide du 6 août, 22h08 TU, enregsitré par Jacques Molné, depuis sa station de Montvalent (Lot). Crédit : Jacques Molné.

Echo radio sur la traînée ionisée du bolide du 6 août, 22h08 TU, enregistré par Jacques Molné, depuis sa station de Montvalent (Lot). Crédit : Jacques Molné.

Bons ciels à tous, en attendant, pour les Perséides (maxima prévus dans la nuit du 11 au 12 août) !

Quelques informations complémentaires glanées sur Internet à ce sujet :

 

(*) un bolide est un météore (synonyme d’étoile filante) très lumineux (plus brillant que la planète la plus brillante du ciel, donc Vénus, de magnitude d’environ -4)

(**) en été, en France, le Temps Universel (TU) correspond à l’heure locale (HL) à laquelle on retranche 2 heures. Attention, donc ! Le bolide, observé le 7 août à 00h08 HL, a eu lieu, en TU, le 6 août à 22h08. Mais il s’agit bel et bien du même objet, même si la date semble différente !

(***) un météoroïde est une petite particule rocheuse ou métallique (originaire d’une comète, d’un astéroïde, ou un lointain résidu de la formation du Système solaire) de quelques millimètres ou dizièmes de millimètres de diamètre qui voyage dans l’espace interplanétaire. En pénétrant dans l’atmosphère, ce météoroïde va entraîner l’apparition d’un trait lumineux : le météore (plus communément appelé « étoile filante »). Enfin, si le météoroïde est suffisamment massif, on peut imaginer retrouver au sol des résidus qui ont survécus à l’entrée atmosphériques. Ce sont les météorites.

Quelques autres images du bolide :

Le bolide du 6 août 2016, filmé par Tioga Gulon avec sa station vidéo à Cérilly (Allier). Crédit : Tioga Gulon.

Le bolide du 6 août 2016, filmé par Tioga Gulon avec sa station vidéo à Cérilly (Allier). Crédit : Tioga Gulon.

Le bolide du 6 août 2016, filmé par Tioga Gulon avec sa station vidéo à Fléville (Meurthe-et-Moselle). Le bolide apparaît dans la partie en bas à droite de l'image, très déformé car dans les bords du champ de la caméra. Crédit : Tioga Gulon.

Le bolide du 6 août 2016, filmé par Tioga Gulon avec sa station vidéo à Fléville (Meurthe-et-Moselle). Le bolide apparaît dans la partie en bas à droite de l’image, très déformé car dans les bords du champ de la caméra. Crédit : Tioga Gulon.

Le bolide du 6 août 2016, filmé depuis Val Terbi par les Suisses (Jonas Schenker, Stefan Meister et Roger Spinner) du réseau FMA (ogvt.org) avec leur station vidéo VT5. Crédit : Sternwarte Schafmatt : Jonas Schenker, FMA Sternwarte Bülach: Stefan Meister, FMA ogvt.org Montsevelier, Val Terbi : Roger Spinner, FMA.

Le bolide du 6 août 2016, filmé depuis Val Terbi par les Suisses (Jonas Schenker, Stefan Meister et Roger Spinner) du réseau FMA (ogvt.org) avec leur station vidéo VT5. Crédits : Sternwarte Schafmatt : Jonas Schenker, FMA ; Sternwarte Bülach: Stefan Meister, FMA ; Montsevelier, Val Terbi : Roger Spinner, FMA.

 

Dernière mise à jour : 28/09/2016, 11h15